Summer,Winter,Spring & Fall
Everything is changing
But why am I at the same place
Waiting for you?

(via samplememe)


(via dub1ous)


Ranking of ABS In EXO:

fyeahfangirlgoodies:

  1. Kai
  2. Tao
  3. Kris
  4. Suho
  5. Sehun
  6. Baekhyun
  7. Lay
  8. Chanyeol
  9. Xiumin
  10. Chen
  11. Luhan
  12. D.O

cr: EXOfficial via twitter

(via samplememe)



COMPTE RENDU DU STAGE

Lors de mes deux journées au FM93 à Québec, une multitude de choses m’a été montrées. J’ai donc vu comment travaillaient les journalistes et leurs entrevue, comment les animateurs planifient leurs émissions, comment un «spot» publicitaire est monté, comment une émission est montée via la mise en onde et j’en oublie probablement. Lors de ma deuxième journée, j’ai été affecté pas mon maître à un ordinateur afin de sortir des informations sur la comission Charbonneau, afin de pouvoir discuter avec Marie-Christine Gagnon, journaliste affectée à ce sujet au Réseau Cogeco. Sinon j’ai passé le reste de mon après midi en régie avec Vanessa.

1. Idée vrai ou non

Il y avait des similarités avec ce que j’imaginais. Par contre, je ne croyais pas que certains étant tant occupés, dans le jue whatever. Véronyque Tremblay, lectrice de nouvelles de 2 à 7heures, doit chercher des audios et bâtir son bulletin de nouvelles en 45minutes environ. Par contre, bâtir la programmation de son émission n’est pas tant pressante, car chacun avait son Mac et donc pouvait travailler à la maison.

2. Plus Marqué

La réception que les gens ont eu envers moi fut marquante, ils ont fait preuve de professionalisme, et ne m’ont pas traité comme s’ils étaient supérieur. Chacun a été gentil avec moi et m’a bien expliqué comment chaqque chose était fonctionnait. J’ai aussi été surpris lorsqu’ils m’ont mentionné à la radio.

3. Plus aimé

Pouvoir discuter avec certains animateurs m’ont donné le gout d’en être un.

4. Moins aimé

Chacun avait son travail à faire, ponc parfois j’étais laissé à moi-même donc le temps était long.

5. Ce que j’ai appris

J’ai appris, bien que je le savais déjà, qu’il y a beaucoup de bitchage dans le monde du journalisme, mais aussi qu’il faut avoir des contacts en quantité et des amis, pour faciliter l’avoir d’exclusivités.

6 Si je me vois pratiquer cette profession

Je me vois bien pratiquer cette profession, car je suis bien nanti pour ce qui est du français, je sais bien m’exprimer, mais je ne suis pas tant persévérant, alors je risque d’encontrer quelques difficultés.

7. les indices

Catherine m’a offert un document de Jay Trachman, anmimateur célèbre américain intitulé « The Handbook of radio personnalities» ansi qu’un livre nommé « Les Secrets d’une communication réussie» de Larry King, autre animateur américain. Ces bouqins me permettrons de mieux en savoir et surtout de m’améliorer.

8. Les autres démarches

M’inscrire à radio étudiante l’an prochain, essayer de retourner quelques jours en radio et me documenter grâce à des livres et à des gens du monde journalistique :)


Il était une fois un château. Non pas un château de princesse ou un château des chevaliers. Non. Un château ben plate mais qui attire les touristes. Le château Frontenac est assez bien connu par les habitants de Québec et aussi mondialement, qui attire plein de petits jaunes avec leurs appareils photos. Pourtant la vielle capitale ne possède pas que cette pièce d’histoire. Mais ce château est hanté. Personne le sait excepté moi, car je suis awesome.

Chaque soir où il faisait sombre, un éclair frappa le toit du dit château. Certains disent en voir l’ombre d’un hombre asiatique, habillé en vinyle mini shorts / débardeur qui se dandine sur « Viva la Vida Loca » Peu de personnes croient l’existence de cette étrange homme criant «FOOOOOOOOOOOOOOOO!» à tue tête. Par contre, un soir où le ciel se déchaîna, il apparut pour vrai, sur le château. C’est à cette instant que la musique de Vida Loca parti et qu’il commença à chanter. Il disait se nommer Hard Gay. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il sauvera la ville.

J’ai plus d’idées pour ça donc je vais simplement écrire des lettres des chiffres genre 365 jours par année en espérant qu’Eppe ne lise pas cette partie et surtout que Hard Gay soit à poil un jour il est un ancien lutteur il hipthrust et omg il est chaud mais je dois vraiment faire 500 mots j’Peux copier coller mon premier paragraphre genre Chaque soir où il faisait sombre, un éclair frappa le toit du dit château. Certains disent en voir l’ombre d’un hombre asiatique, habillé en vinyle mini shorts / débardeur qui se dandine sur « Viva la Vida Loca » Peu de personnes croient l’existence de cette étrange homme criant «FOOOOOOOOO!» à tue tête. Par contre, un soir où le ciel se déchaîna, il apparut pour vrai, sur le château. C’est à cette instant que la musique de Vida Loca parti et qu’il commença à chanter. Il disait se nommer Hard Gay. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il sauvera la ville.Chaque soir où il faisait sombre, un éclair frappa le toit du dit château. Certains disent en voir l’ombre d’un hombre asiatique, habillé en vinyle mini shorts / débardeur qui se dandine sur « Viva la Vida Loca » Peu de personnes croient l’existence de cette étrange homme criant «FOOOOOOOOOO!» à tue tête. Par contre, un soir où le ciel se déchaîna, il apparut pour vrai, sur le château. C’est à cette instant que la musique de Vida Loca parti et qu’il commença à chanter. Il disait se nommer Hard Gay. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il sauvera la ville.Chaque soir où il faisait sombre, un éclair frappa le toit du dit château. Certains disent en voir l’ombre d’un hombre asiatique, habillé en vinyle mini shorts / débardeur qui se dandine sur « Viva la Vida Loca » Peu de personnes croient l’existence de cette étrange homme criant «FOOOOOOOOOOOOOOOOO!» à tue tête. Par contre, un soir où le ciel se déchaîna, il apparut pour vrai, sur le château. C’est à cette instant que la musique de Vida Loca parti et qu’il commença à chanter. Il disait se nommer Hard Gay. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il sauvera la ville.

Et voilà comment HardGay sauva la ville.

YESSIR

image


I am an ordinary person, it just happens that I have a special job.
Zhang Yixing (via feelxings)

(via samplememe)


Les joies de l’hiver

Chaque matin, il se réveillait au sommet de cet immeuble, là où il passait ses journées. Amateur des hauteurs, il avait élu domicile le plus haut toît de la ville. Sa passion était l’univers radiophonique, profession qu’il adopta dès son plus jeune âge. On le surnommait l’antenne ou la grande perche en raison de sa grandeur.

Ce matin-là, il neigeait. Non pas cette petite neige insignifiante d’automne, mais plutôt la tempête du siècle, comme dans le film au même nom. Malgré les avertissements continus à la radio et à a télévision, personne ne savait comment réagir. Ajoutez un peu de pluie verglaçante, et ce sera l’enfer en plein hiver. Ce fut le cas: carambolages, sorties de routes et collisions mortelles en faisait partie. Notre grand, toujours perché au point culminant de la ville, fut acceté. Il n’était pas différent des autres; il devait lui aussi se rendre à son travail, la station de radio. Sans lui et les animateurs, qui annoncerait la fermeture des écoles ou fera la liste des accidents pour faciliter la circulation.

Malchance oblige, ce fut lui cette journée là. Un accident catastrophique, dont les répercussions ne se firent pas seulement sentir  sur lui-même, mais sur une bonne partie de la population urbaine. N’étant ni en état de communiquer ou de se déplacer, il ne fit qu’attendre qu’on le remette sur pied. Le bouchon de circulation n’a pas aidé les secours à arriver à destination, en plus de la population qui voulait se rendre au travail le plus rapidement possible. Personne n’avait idée de ce qu’il put se passer, car aucun n’a aperçu l’accident survenit grâce à la température. Ce n’est qu’à l’arrivée des secours, après plus d’une heure d’attente que l’ampleur des fégats a été constatée. Une perte totale, disait-on.

Notre grand n’eût plus la même vie. Il s’est fait remplacé pas un meilleur que lui. L’accident lui a fait perdre sa place au sommet de la ville. Il n’était désormait qu’une antenne rouille au sommet d’un tas de ferraille.


Best Of Frankenstein/Cyrano

                                         UNE PERLE RARE!

Un chef d’œuvre peut être dessiné ou filmé, donc exister dans chaque type de représentation. J’ai récemment vu le film Frankenstein, de Mary Shelley, qui est, ma foi, une quintessence du cinéma. À l’instar de Leonardo DiCaprio, ce film n’a jamais gagné de prix, excepté dans mon coeur. Un paragraphe y sera consacré plus loin, y compris aussi un paragraphe sur le maquillage sublime et le jeu fantastique des acteurs.

Alors que certaines personnes ont des prix injustifiés (Nicolas Cage), Frankenstein a pour lui rien gagné des 9 nominations dont il a reçu, dont celui de meilleur acteur au Saturn Awards, meilleur maquillage aux Academy et Saturn awards et bien d’autres, ce qui est bien regrettable. C’était peut-être une coquille, car le maquillage était très réaliste et le jeu des acteurs me faisait impression d’une télé-réalité. Je dirai pourquoi dans les deux paragraphes suivants. La philosophie n’a pas été récompensée

Je ne suis pas maquilleur, je ne me maquille pas, mais je peux admettre que celui de la créature était d’un réalisme flagrant, presque autant que je le suis. Comme un monstre ayant la tronche de la créature ne devrait pas être beau, les fausses cicatrices possédant l’antagoniste principal lui faisait ressortir toute la laideur dont il avait besoin d’inspirer pour le rôle. Ayant aussi une bonne stature (je dirais dans les 230cm), sa grandeur et sa force physique inspire celle d’une bête, et c’est ce qu’il est en fin de compte. Je pense donc que le maquillage est extrêmement bien réussi, tout comme dans le film Cyrano de Bergerac où le grand nez du héros était bien représenté.

Comme dernier point voulant parler dans ce texte, j’ai choisi l’idyllique jeu des acteurs. Je n’ai jamais pleuré dans un film, mais en apprenant la mort du petit William un océan coula de mes yeux. La mélancolie éprouvée par les personnages principaux était de telle qu’un vrai drame ne les aurait fait agir différemment. Victor, qui joue un scientifique, a le profil psychologique du scientifique dans sa manière d’agir et de parler. Il a l’air de savoir de quoi il parle, alors que ce n’est que du jeu. L’incontestable jeu des acteurs m’a donc sauté à l’œil.

Pour conclure, un film parfait est ce que j’ai visionné. Lorsqu’il y a un moment moins réaliste, c’est afin de donner une touche plus humoristique. Kenneth Branagh, réalisateur de cette huitième merveille du monde, joue aussi dans un film moyen appelé Harry Potter et la Chambre des secrets, qui n’est pas aussi bon que celui-ci mais est regardable.